NME - Premiers pas sous android  

  Haxe  NME   Sep 10, 2011

La version 3 de NME est enfin disponible sur haxelib !!

Le rêve de tout développeur est en train de se réaliser : developper une application, et la publier sur toutes les plates formes ! C’est enfin possible grâce à haXe et NME.

Quelques précisions :

Avant d’aller plus loin, voyons un peu de quoi il s’agit. Si vous êtes familié avec Haxe, vous ne l’êtes peut etre pas avec NME.

NME (pour Neko Media Engine) est un framework open source permettant de publier une application vers tout type de plate forme (windows, linux, android, ios, et j’en passe). Ce framework s’appui sur le langage haXe, ce qui permet d’avoir une syntaxe proche de l’ActionscriptNME s’occupe ensuite de mapper tout ca, et de publier pour la plate forme voulue.

Nous ne nous interresserons pour le moment, qu’à la plate forme android.

Voici un schéma permettant de comprendre le fonctionnement :

(source: www.haxenme.org)

NME va utiliser le compilateur haxe, avec la librairie HXCPP pour générer les classes C++. La compilation va se poursuivre via le SDK et le NDK Android.

Et pour terminer, en passant par une tache Ant, le processus de compilation va se terminer et lancer (si besoin) l’installation sur le périphérique Android.

Installation :

Voici la liste des étapes à suivre pour avoir un environnement de travail fonctionnel. Je suis sous linux, mais sous n’importe quelle plate forme, l’approche reste à peu de chose prêt la même.

Tout d’abord, haxe : télécharger l’installeur sur le site haxe.org, décompresser puis :

haxelib install hxcpp
haxelib install nme
haxelib install gm2d

Il nous faut maintenant récuperer le SDK et le NDK android (menu de gauche pour le NDK) :

wget http://dl.google.com/android/android-sdk_r12-linux_x86.tgz
wget http://dl.google.com/android/ndk/android-ndk-r6b-linux-x86.tar.bz2

Le JDK java :

sudo apt-get install openjdk-6-jdk

Et enfin, ant

sudo apt-get install ant1.8

Une fois que tout est téléchargé/installé, nous devons setter les variables d’environnements :

ANDROID_SDK
ANDROID_NDK_ROOT
ANDROID_HOST=linux_x86 [linux only]
JAVA_HOME=/usr/lib/jvm/java-1.6.0-openjdk

Petite application de test

Le code :

package ;

import flash.display.Sprite;
import flash.display.StageAlign;
import flash.display.StageScaleMode;
import flash.geom.Rectangle;
import flash.Lib;

class Sample extends Sprite
{
    public function new()
    {
        super();

        Lib.current.stage.align = StageAlign.TOP_LEFT;
        Lib.current.stage.scaleMode = StageScaleMode.NO_SCALE;

        trace('Hello World');

        var rect : Sprite = new Sprite();
        rect.graphics.beginFill(0xFF0000);
        rect.graphics.drawRect(0, 0, 200, 200);
        rect.graphics.endFill();
        addChild(rect);
    }

    public static function main ()
    {
        Lib.current.addChild( new Sample() );		
        #if nme
        Lib.current.addChild(new nme.display.FPS() );
        #end
    }
}

Le fichier de configuration (myConfigFile.nmml) :

<project>
    <app title="Sample from revolugame" main="Sample" />
 
    <window width="0" height="0" orientation="landscape" fps="60" background="0xffffff" resizeable="true" hardware="true" />
 
    <set name="BUILD_DIR" value="Export" />
    <classpath name="src" />
 
    <haxelib name="nme" />
 
    <target name="android" />
 
    <ndll name="std" />
    <ndll name="regexp" />
    <ndll name="zlib" />
    <ndll name="nme" haxelib="nme" />
</project>

Lancer la compilation :

haxelib run nme test myConfigFile.nmml android

L’option test correspond à build suivi de run, mais il est également possible de ne lancer que l’une de ces options.

Pour tester l’application en flash, suffit de remplacer android par flash.

Share it